Voici notre itinéraire et des conseils pour organiser une journée en Flandre.

Organiser un voyage en Belgique : ce qu’il faut savoir

Cela semble petit, mais ce n’est pas le cas. La Belgique est le pays avec la plus forte concentration de châteaux au kilomètre carré au monde. Sans parler des villes de conte de fées, abbayes, ports, musées…. Pour cette raison, 3 ou 4 jours ne suffisent pas vraiment pour l’explorer. Un itinéraire complet prendrait jusqu’à 2 semaines. Pour un séjour de quelques jours, concentrez-vous sur une région ou province. Par exemple, la Wallonie se visite en 5 jours.

La Belgique est divisée en trois régions : Flandre, Bruxelles-Capitale et Wallonie. Il existe également trois langues officielles : le flamand (néerlandais) en Flandre, le français en Wallonie et l’allemand pour une petite communauté à la frontière avec l’Allemagne. La Région bruxelloise est officiellement bilingue, mais avec une majorité francophone.

1 jour en Flandre : Ypres, sur les sites de la Première Guerre mondiale

Arrivée à l’aéroport de Lille (France) en début d’après-midi. Retirez votre voiture de location et ainsi vous serez en quelques kilomètres sur les terres flamandes. La base de votre journée.

Durant la journée, vous allez pouvoir visiter Ypres (Ieper), dont la vieille ville a été complètement reconstruite après les bombardements de la Première Guerre mondiale. C’était une première rencontre avec les maisons aux façades colorées et les pignons à marches si typiques de l’architecture belge. Le ciel est bleu, la ville est venteuse et il s’agit d’un paysage tout simplement enchanté.

Flâner à travers la Grote Markt, la place centrale, surplombée par l’imposante Lakenhalle, le marché aux textiles anciens, l’un des monuments les plus impressionnants de Belgique.

Ypres et les lieux de la Première Guerre mondiale

La Porte de Menin commémore les soldats du Commonwealth britannique tombés entre octobre 1914 et le 16 août 1917, dont les sépultures sont inconnues. Des milliers et des milliers de noms qui transpercent le cœur comme des épingles : des hommes arrachés de leur vie et de leurs rêves par la folie des nations en guerre.

Moment émouvant pour beaucoup dont le plus grand réconfort sera un cornet de frites avant de se diriger vers Tyne Cot, le plus grand cimetière militaire du Commonwealth britannique, avec 11 956 sépultures. Le mur circulaire qui entoure le cimetière porte les noms des soldats qui n’ont pas trouvé de place sur la Porte de Menin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *